img-projet

Viande de Blé

Etape projet : Accélération

Fournir de la viande végétale ayant le goût et la texture de la viande de bœuf avec des valeurs nutritives supérieurs.

Les maladies cardiovasculaires (MCV), selon le magazine Le Figaro Santé est la première cause de décès dans le monde. Rien qu'en 2015, 56 millions de personnes sont mortes de ces maladies. Malheureusement un décès sur cinq est lié à une mauvaise alimentation. Les pays à revenu faible ou intermédiaire sont touchés de manière disproportionnée : on y recense plus de 80% des décès dus aux MCV, concernant presque à égalité les hommes et les femmes. Ce fait est dû en grande partie aux changements alimentaires observées ces dernières années (fast food...), à notre alimentation surtout la consommation exagérée de la viande rouge. Au Togo, entre 2006 et 2010, le taux de mortalité dû aux MCV était passé de 5.2% à 11.4% et va sans cesse grandissante surtout chez les jeunes. Selon le Programme national de lutte contre les maladies non Transmissibles-TOGO (PNLMNT-TOGO) de la Politique et Plan Stratégique Intégré de lutte contre les Maladies non transmissibles (PSIMNT) 2012-2015, la couche d’âge de 15-64 ans est la plus atteinte par ces maladies. Elles sont de 19% en 2019. Ce projet, de production de viande végétale, vise à apporter une alternative biologique, naturelle, saine et à moindre cout à l’augmentation des risques de mortalité (surtout au niveau des jeunes) dus à la surconsommation de la viande rouge. Le projet BETHEL KEBAB aurait ainsi un impact positif sur la santé, la nutrition (en réinventant le concept même de la viande), la préservation des écosystèmes détruits à cause de l’élevage intensif et la protection des consommateurs.